Actualités

Toutes les actualités de la ville de Fontenay-Le-Marmion

Mairie de Fontenay-le-Marmion
rue de la République
14320 FONTENAY-LE-MARMION

INFOS ENVIRONNEMENT


La Journée mondiale des toilettes

Créée depuis 2001 par l’Organisation Mondiale des Toilettes, la Journée Mondiale des Toilettes est célébrée le 19 novembre !


  » 
Qui se soucie des toilettes ?  » Au moins 3,6 milliards de personnes, parce qu’elles ne disposent pas d’installations convenables.

La Journée mondiale des toilettes est célébrée chaque année au sein des Nations Unies depuis 2013. Elle a été instaurée en 2001 par l’Organisation mondiale des toilettes.

 Le but est de lutter contre cette crise mondiale et d’atteindre l’objectif de développement durable 6 : Eau et Assainissement pour tous d’ici à 2030.

La campagne de la Journée mondiale des toilettes 2021 dit essentiellement ceci :

« Qui se soucie des toilettes ? 3,6 milliards de personnes. Parce qu’elles ne disposent pas d’installations convenables. On devrait tous se soucier davantage des toilettes. Si vous en avez, remerciez-les. La vie sans toilettes est malpropre, dangereuse, humiliante. Les toilettes sont indispensables à la santé publique. Elles contribuent également à l’égalité des sexes, l’éducation, l’économie et l’environnement. Aucun avenir ne sera viable sans toilettes. Les gouvernements doivent quadrupler leurs efforts et garantir des toilettes pour tous d’ici à 2030 »

L’accès aux services d’assainissement est reconnu par les Nations Unies comme un droit de l’homme qui doit permettre à chacun, sans discrimination, d’avoir accès physiquement et à un coût abordable à des équipements sanitaires, dans tous les domaines de la vie, qui soient sans risque, hygiéniques, sûrs, socialement et culturellement acceptables et gages d’intimité et de dignité. Pour atteindre l’objectif de développement durable 6 – eau et assainissement pour tous d’ici à 2030 – les gouvernements doivent améliorer et étendre la prestation de services selon une approche fondée sur les droits humains, afin que personne ne soit laissé de côté.

L’assainissement et l’eau potable sont des droits fondamentaux et universels. Pourtant, près de la moitié de la population mondiale n’a pas accès à des services d’assainissement hygiéniques, c’est-à-dire à des toilettes qui ne sont pas partagées avec d’autres ménages et qui traitent ou éliminent les excréments sur site, les stockent en toute sécurité avant leur transport et traitement hors site ou sont raccordées à un réseau d’égout en état de marche. Ces personnes utilisent des installations (dites «élémentaires», «limitées» ou «non améliorées») qui n’éliminent pas les déchets en toute sécurité, sur place ou hors site, ou elles doivent se soulager à l’extérieur : Dans le monde, 494 millions de personnes défèquent encore en plein air.

Si quelques membres d’une communauté n’ont pas de toilettes sûres, la santé de tous est menacée. Faute d’assainissement, les sources d’eau potable, les rivières, les plages et les cultures vivrières sont contaminées et des maladies mortelles se propagent dans la population. Au moins 2 milliards de personnes dans le monde boivent de l’eau provenant d’une source contaminée par des matières fécales. Chaque jour, au-delà de 700 enfants de moins de cinq ans meurent de diarrhées dues à de l’eau insalubre, des services sanitaires insuffisants et une mauvaise hygiène.

L’accès à des services d’assainissement hygiéniques est essentiel pour réaliser tous les droits de l’homme. Les toilettes contribuent notamment à l’égalité des sexes, l’éducation, l’économie et l’environnement. Chaque €uro investi dans des services sanitaires élémentaires rapporte jusqu’à cinq €uros, grâce au recul des maladies et aux gains de productivité, en plus de créer des emplois tout au long de la chaîne de services.

 

QUE DIT L’OBJECTIF DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 6 ?

Il vise à « garantir l’accès de tous à des services d’alimentation en eau et d’assainissement gérés de façon durable » d’ici à 2030. L’atteinte de la cible 6.2 sur l’assainissement sera mesurée par la proportion de la population qui bénéficie de services d’assainissement hygiéniques, y compris d’installations pour se laver les mains à l’eau et au savon.

 

COMMENT FAIRE POUR ATTEINDRE L’OBJECTIF DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 6 D’ICI À 2030 ?

Nous sommes loin d’être sur la bonne voie pour y parvenir. Il est urgent d’investir et d’innover massivement pour quadrupler les progrès tout au long de la « chaîne sanitaire », des toilettes à la collecte, au transport et au traitement des excréments. Selon l’approche fondée sur les droits humains, les gouvernements doivent écouter les personnes qui n’ont toujours pas accès à des toilettes et affecter des fonds spéciaux pour les associer aux processus de planification et de décision. Les secteurs public et privé doivent consulter les groupes laissés pour compte afin de créer des systèmes d’assainissement durables qui leur conviennent.